Stimuler le développement économique de la filière bois

Historique

En 2005 déjà, le Contrat d’Avenir renouvelé adopté par le Gouvernement wallon identifiait déjà clairement le rôle économique de la forêt et du bois : « La forêt couvre un tiers du territoire wallon et, au même titre que l’agriculture, est essentielle à notre vie socio-économique. La forêt et la filière bois constituent un gisement considérable d’emplois directs et indirects durables et de qualité ». Le même document mitigeait toutefois ce constat en ajoutant : « Cet atout est aujourd’hui sous-exploité. L’économie wallonne du bois se limite principalement à la production, la récolte et la première transformation. Cette noble matière première est exportée telle quelle ou en produits semi-finis. Dans le respect du développement durable de nos forêts, il s’avère aujourd’hui nécessaire que la Région développe une véritable politique économique du secteur bois visant à redynamiser le secteur sur l’ensemble du processus de création de richesse, notamment la seconde transformation et la production de produits finis ».

La création de l'Office procède donc d’une volonté de rationalisation, conformément à ce qu’indique la note rectificative au Gouvernement wallon du 27 juillet 2008 : « C’est par la coordination et l’harmonisation des actions spécifiques dans le secteur du bois définies par le Gouvernement wallon qu’un office économique wallon du bois entend concentrer et optimaliser l’ensemble des ressources humaines et financières. »

La décision du Gouvernement wallon de créer l'Office s’inscrit dans : les « Actions prioritaires pour l’Avenir wallon » : Axe 2 : Stimuler la création d’activités, Mesure 2.1 : Rationaliser et coordonner la stimulation économique.