Stimuler le développement économique de la filière bois

La structuration de l’offre et la demande entre acteurs locaux

  • Encadrement de la marque collective "Bois local - Notre savoir-faire"

Soucieuse de mettre en avant ses ressources et son savoir-faire, la filière bois wallonne a lancé la marque collective « Bois local » en marge de la Foire agricole de Libramont en juillet 2015. Cette initiative privée offre la garantie de produits réalisés en Wallonie, à base de bois provenant de forêts situées à proximité de leur endroit de transformation. La création de cette marque permet de répondre à une demande émergente, qui se renforce continuellement : de plus en plus de consommateurs sont séduits par une consommation locale et responsable et souhaitent être mieux informés sur l’origine des produits qu’ils achètent. La marque permet aussi de renforcer la compétitivité des entreprises en mettant en valeur les ressources et le savoir-faire locaux.

  • Développement de la filière bois en s’appuyant sur les principes de l’économie circulaire

Au travers d’informations publiées sur son site Internet et dans ses newsletters, l’Office sensibilise les entreprises de la filière au concept de l’économie circulaire et aux possibilités qu’il offre.

  • Connexion entre le gestionnaire forestier et le transformateur

Dans le cadre de ses missions de recherche de valorisation des produits forestiers issus des forêts wallonnes et de soutien à l’approvisionnement des entreprises de transformation du territoire, l’Office cherche à améliorer les relations entre gestionnaires forestiers et entreprises. Dans ce contexte, l’Office organise une série de journées de visites d’entreprises à destination des gestionnaires forestiers publics et privés en vue d’améliorer le dialogue et la connectivité entre les acteurs concernés. La démarche a également pour objectif de mettre en lumière les progrès et évolutions de la filière bois wallonne et d’interpeler et de motiver les gestionnaires forestiers dans l’exercice de leurs missions.

  • Identification de discontinuités dans les filières de production

S’appuyant sur l’effet structurant de la marque collective « Bois local – Notre savoir-faire », l’Office œuvre à la mise en place d’une filière de production de carrelets multiplis en chêne, mais également dans d’autres essences adaptées (naturellement ou industriellement), à destination de la production de menuiseries extérieures et intérieures. Certaines menuiseries sont réellement en attente de ce type de fourniture.

  • Constitution de consortium

En collaboration avec IDETA et la Financière du Bois, l’Office a contribué à la constitution d’un consortium d’entreprises wallonnes de production de maisons bois dans le cadre du projet de village nature et vacances de Péronnes (630 maisons, 60 000 000 – 65 000 000 €). Cette initiative permet de centraliser les éléments produits par le groupe et de réaliser les assemblages avant montage. Elle constitue également une porte pour le marché du Hainaut occidental et français.

  • Mise en place d’un circuit court

Dans la cadre du chantier de menuiseries extérieures de la nouvelle faculté des sciences U-Namur portant sur l’installation de 300 portes intérieures, l’Office a participé à la mise en place d’un circuit court en association temporaire regroupant l’Université de Namur (propriétaire forestier et maître d’ouvrage), la Scierie Hontoir (Faulx-les-Tombes) et la Menuiserie MAM (Neupré).